L’écho

L’écho de l’arrière-campus (ou l’écho pour les intimes, ou l’éch pour ceux qui trouvent que ça faisait encore trop long), c’est le journal des étudiants de l’aumônerie de Nanterre écrit par les étudiants eux-mêmes, avec quelques invités exclusifs de temps à autres. Pour fêter la parution de son 123ème numéro ainsi que son 50ème anniversaire (la date de parution du premier numéro est assez floue, mais 50 ça donne un coté un peu plus événementiel, ce qui explique en partie ce hasard douteux), l’équipe de la rédaction a décidé de marquer le coup (même si elle ne le sait pas encore) en s’associant avec le site internet officiel de l’aumônerie. En effet, afin de marquer cet événement d’une pierre blanche et faute d’avoir une pierre blanche sous la main, c’est dans le monde des nuages que nous avons décidé de nous rendre afin d’y exporter notre cher journal. Oui vous avez bien compris à partir de ce numéro très significatif*, chaque numéro de l’écho aura sa version numérique, qui sera postée en intégralité et en exclusivité sur le site de l’ACEN!

Maintenant nos échos de l’arrière du campus porteront la voix de l’ACEN à travers le monde, même le pape pourra le lire (et je ne doute pas une seconde qu’il le fera), mais avant tout faisons le point sur à qui cette version du journal est particulièrement destinée. Tout d’abord à toi, étudiant de Nanterre, l’étudiant parmi 30000 qui veut te renseigner un peu sur ce qui se passe du coté des chrétiens de l’université avant d’aller y jeter un coup d’œil par toi-même (ce que nous t’encourageons vivement à faire !). Mais aussi aux anciens, à ceux qui sont partis pour un an ou pour toujours et qui ont du mal à se défaire de la lecture trimestrielle de leur journal favori, sans oublier ceux parmi les membres de l’aumônerie qui n’ont pas de facultés surhumaines et qui par conséquent ne retrouveront jamais la version papier du numéro qu’ils recherchent, même 2 semaines après sa sortie. Pour n’oublier personne, je terminerai sur ma conclusion favorite : et pour tous les autres aussi !

Bonne lecture à tous !

*Et que de significations ! 1 comme le premier numéro en version numérique, 2 comme le 2ème format d’édition, 3 comme le troisième mois de l’année qui a vu naitre cette initiative, 123 comme 1 2 3 soleil, 1+2+3 comme 6, 6 comme 7-1, 7 comme les 7 jours de la semaine, ou comme 539/77, 539 étant le nombre de fois que nous devons pardonner à nos frères (Ref Mt. 18, 21-22), pour ne citer que ceux-là

Edit : Après vérifications, la date de parution du premier numéro est en fait d’octobre 1995 !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s